Pourquoi mes e-mails vont dans les spams ?

Vous avez passé des heures à peaufiner le contenu de votre campagne d’e-mail, vous êtes enfin prêt à faire savoir au monde que vous avez la solution à leur problème, vous appuyez sur « envoyer »… et vous vous rendez compte qu’il part directement dans les spams !

Nous avons tous connu cette frustration et bataillé pour comprendre le pourquoi du comment. Nous allons donc voir ensemble les principales raisons qui conduisent un e-mail dans les spams.

Avant toute chose, sachez que vous êtes légalement tenu d’obtenir l’accord explicite des personnes inscrites sur votre liste d’e-mails avant de pouvoir leur envoyer un e-mail.

Oubliez donc tout de suite l’achat de listes toutes faites : non seulement cela pourrait vous coûter cher (les sanctions associées au RGPD Européen ont déjà commencée à être appliquée) mais votre adresse e-mail pourrait se retrouver blacklistée.

Ceci étant dit, voici 5 mesures à mettre en place pour limiter les risques.

1 – Vous utilisez des mots clés fréquemment utilisés par les spammeurs

Les filtres anti-spam des messageries fonctionnent de diverses façon et l’une d’entre elles consiste à détecter la présence de certains mots dans le sujet du message.

Mailjet a, par exemple, publiée une liste de mots risqués que vous trouverez ci-dessous :

Liste de mots à éviter autant que possible dans le sujet de vos e-mails. Cette liste est mise à jour régulièrement par Mailjet.

2 – Vous utilisez une image et peu de texte

Bien que tous les e-mails avec une une image et aucun texte ne finiront pas dans les spams, cela accentue considérablement les risques.

Essayez donc au maximum d’inclure du texte en plus de vos images pour augmenter les chances de voir votre e-mail atterrir dans la boite de réception.

3 – Vous envoyez des e-mails à des fausses adresses, de vieilles adresses ou des adresses inactives

Si vous n’avez pas envoyé d’e-mails à votre liste depuis un moment il est probablement temps de faire un peu de ménage.

Pourquoi ? Parce que cela va inévitablement baisser votre taux d’ouverture et donc augmenter les risques de voir votre adresse e-mail considérée comme celle d’un spammeur (sans parler du fait que cela n’a aucun sens d’un point de vue marketing).

Vous avez plusieurs outils pour vérifier vos adresses, DataValidation et EmailListVerify sont probablement les plus connus.

EmailListVerify vous permet d’analyser gratuitement jusqu’à 1000 adresses e-mail.

4 – Vous avez ajouté une pièce jointe

Celle-ci est facile, évitez au maximum d’inclure des pièces jointes dans vos campagnes d’e-mailing.

Vous pouvez par exemple mettre le document sur votre site web ou utiliser des services comme Dropbox, Google Drive et Amazon S3. Ainsi vous n’aurez plus qu’à partager le lien vers votre fichier.

5 – Vos informations d’envoi sont inexactes

Si les informations contenues dans le champ « De » sont erronées, vous augmentez également les risques de finir dans les spams (sans parler du fait que c’est illégal dans certains pays comme aux Etats-Unis).

En terme de nom vous avez le choix : une marque connue aura peut-être tendance à privilégier son nom alors qu’une jeune startup misera probablement sur le nom complet de l’auteur du mail.

Dans Sendinblue vous pouvez facilement régler ces paramètres lors de la programmation d’une campagne.

Conclusion

Nous n’avons couvert ici qu’une petite partie de ce qui peut pousser vos e-mails à finir dans les spams. Pour en découvrir encore une dizaine, je vous laisse lire la sélection de la semaine.